Introduction à Votre installation
Guide de bienvenue
Scolarisation
Logement
Visas
Immigration
Véhicule
EZ Tags et péages
Animaux
Quitter Houston
Bibliographie
Lien vers
Informations pratiques

Voyager avec des animaux

Nous parlerons ici des voyages transatlantiques entre les Etats-Unis et la France et vice-versa.

Si vos animaux sont en bonne santé, ils peuvent facilement voyager avec vous – un moment sans doute stressant pour tous mais moins qu’une séparation définitive ou temporaire. Alors comment s’y prendre ? Les sites des compagnies aériennes fournissent quelques renseignements. Il faut aller sur le site du Ministère de l’Agriculture pour connaître les détails des conditions d’importation ou d’exportation (http://agriculture.gouv.fr/sections/thematiques/sante-protection-animaux/animaux-de-compagnie/transport)

Ce que vous devez vraiment savoir :  

1. Les documents nécessaires (US-France et France-US) :

  • Identification par micropuce (ou tatouage) : obligatoire
  • Certificat de vaccination antirabique (primo-vaccination et rappels) en cours de validité : obligatoire. Le rappel doit être expressément fait au moins un mois avant la date du départ.
  • Certificat(s) international(aux) de bonne santé, établi(s) dans les 5 jours précédents le départ : obligatoire

US-France  : ce certificat émis par le « U.S. Department of Agriculture Animal and Plant Health Inspection est le “United States Interstate and International Certificate of Health Examination for small animals” qui comprend 6 copies délivré par un vétérinaire habilité (voir n° 3).

US-France  : si le certificat ci-dessus mentionné est le certificat « américain », il faut aussi que votre vétérinaire remplisse un autre formulaire que vous déchargerez vous-même qui est celui cité sur le site du Ministère français de l’agriculture : formulaire 998/2003 (certificat vétérinaire pour les chiens, chats et furets( !) domestiques introduits dans la Communauté Européenne) qui est aussi traduit en anglais. Vous pouvez le remplir et le vétérinaire US le signe et met son cachet. Ce document est sur le site : http://ec.europa.eu/food/animal/liveanimals/pets/sanco10767r4_fr.pdf

France-US  : le vétérinaire français vous délivrera un « certificat sanitaire international pour le transit des animaux de compagnie » (avec traductions).

France-US  : vous aurez aussi le carnet de santé de votre animal ainsi que son passeport (Union Européenne – France – passeport pour animal de compagnie – numéroté).

  • Titrage sérologique des anticorps antirabiques dans un laboratoire agréé : facultatif(ceci est valable pour certains pays, les Etats-Unis et la France en sont exemptés).
  • Carnet de vaccination à jour : conseillé (ou carnet de santé si établi en France).

2. Le transport et choix des compagnies aériennes

Trois façons de transporter votre animal  (nous ne parlons ici que de transport aérien).

N’oubliez pas au moment de la réservation de vos billets de dire que vous voyagerez avec un animal.

1. en cabine à vos pieds dans un sac de voyage si votre animal et son contenant ne font pas plus de 6 kg (Air France). Réservé aux chats et aux petits chiens. Les chiens d’assistance sont admis quel que soit leur poids. Vous paierez selon le tarif en vigueur pour un excédent de bagage. Le contenant doit respecter des normes précises et doit être suffisamment aéré pour permettre à l’animal de se lever et se tourner, l’animal ne devant absolument pas sortir de son sac (je suggère un sac dur car vous ne risquerez pas de l’écraser et vous pourrez y mettre les pieds dessus !). Pensez aussi à lui donner un petit comprimé pour le faire dormir et le tranquilliser. A demander à votre vétérinaire.

2. en soute : obligatoire pour les chats et chiens de plus de 6 kg (75 kg max. !).Chaque animal doit être dans sa propre cage qui doit être aux normes IATA (Airline approved pet carriers, voir modèles http://www1.fr.shopping.com/-norme+iata). Vous les trouverez en vente dans les magasins spécialisés. Le commandant de bord est informé de la présence de votre animal et prend les mesures de confort (éclairage, chauffage, pressurisation) adaptées.

2 manières de procéder : soit en vol accompagné en « excédent de bagage » (avec Air France) ou en vol non accompagné en « fret vivant » (avec Continental Airlines, vous n’avez pas le choix : même si vous êtes sur le même vol, vous devez emmener votre animal au service fret).

Dans le premier cas, vous emmenez vous-mêmes vos animaux dans leurs cages à l’aéroport et vous les gardez avec vous jusqu'à l’enregistrement des bagages (voir expérience personnelle). Dans le deuxième cas, soit vous les emmenez au service fret de la compagnie aérienne ou vous avez recours à un transporteur, société spécialisée qui se charge de déposer l’animal au comptoir de la compagnie aérienne et s’occupe du passage en douane et de la mise dans l’avion avec tous les documents que vous lui avez remis.

Les tarifs en soute si l’accompagnement est fait par vous-mêmes sont fixés par Air France à $200 (2010) par animal pour un voyage Houston – Paris et à 200 euros pour un voyage Paris – Houston. Si vous les emmenez en zone fret (Continental ou autre), cela vous reviendra beaucoup plus cher : pour l’été 2010, un animal et sa cage pesant entre 51 et 70 lbs (23 à 32 kg) vous coûtera $759 simple aller Houston – Paris et entre 71 et 100 lbs (32,5 à 45 kg) $1039 ! Cela vous obligera aussi à vous rendre au comptoir fret et occasionnera donc un certain délai si vous partez sur le même vol. A mon avis, la seule raison d’utiliser le service fret est si vous ne voyagez pas avec votre animal. Tant qu’Air France offrira la possibilité en voyage accompagné à coût réduit, il est bon de choisir la compagnie nationale !

 

3. Expérience personnelle : L’expédition transatlantique avec Max & Minnie, Border Collies, chaque été depuis 2006 .

Au sujet des documents : Prendre RV pour le rappel antirabique au moins 1 mois avant la date de départ si vous faites les vaccins aux USA. Personnellement, je prends RV en France un mois avant le retour car je fais tous les vaccins de mes chiens en France y séjournant plus de 2 mois. Evidemment si vous restez moins d’un mois en France, vous devrez faire ce rappel à Houston. Le certificat de vaccination antirabique est sans doute le plus important aux yeux des douaniers et c’est celui qu’on m’a demandé à mon retour à Houston (à Paris, sur déjà 4 voyages effectués, une seule fois on m’a demandé mon passeport pour vérifier que j’étais la propriétaire des chiens… Aucun autre contrôle les autres fois, les douaniers vous regardent passer les bras croisés…)

Avant de prendre le R.V. chez le vétérinaire pour obtenir le certificat sanitaire de bonne santé qui permet à l’animal d’être exporté, assurez-vous bien que le vétérinaire est accrédité par le département de l’agriculture (USDA certified veterinarian), service inspection animaux et plantes car s’il ne l’est pas, il n’est pas habilité à vous fournir le certificat sanitaire.

La visite chez le vétérinaire avant le départ de Houston a coûté environ $178 pour mes 2 chiens en juin 2009 (j’utilise un vétérinaire agréé à Banfield/Petsmart près de HEB Bunker Hill).

Un dernier conseil : bien mentionner au cabinet vétérinaire que vous venez pour un certificat de santé à l’export et qu’il faut donc que le vétérinaire agréé (les autres ne le seront pas forcément) soit disponible et présent lors de votre R.V. Cela vous évitera le stress de trouver un autre vétérinaire prêt à vous recevoir sans R.V. à la dernière minute comme j’ai du le faire une année. Je téléphone aussi la veille du R.V. pour confirmer.

Le transport par la compagnie AF  : Pour moi, le choix est évident : Air France. D’autant plus qu’avec leur nouveau forfait sans condition de poids, j’y gagne désormais (auparavant, si l’animal et sa cage faisaient plus de 32 kilos, vous deviez régler 3 fois le montant initial qui était de 150 dollars ou euros, c.-à-d. pour mon chien mâle j’ai parfois payé 450 dollars (ou 450 euros) selon que j’avais affaire à un employé sympathique qui prenait aussi en compte que la chienne faisait, elle, moins de 32 kilos !).

Il n’est pas possible actuellement de réserver la place de vos animaux en ligne sur le site d’Air France. Il faut les appeler pour réserver leur place sur les vols choisis. Je regrette qu’il n’y ait aucune confirmation écrite de cette réservation. Je préfère recontacter AF quelques jours avant le départ pour m’assurer qu’ils sont bien inscrits sur le vol.

Je préfère aussi que mes animaux voyagent avec Air France car c’est facile de les enregistrer. Vous arrivez avec eux dans leurs cages à l’aéroport avec vos bagages (à l’aéroport de Houston, les employés vous séparent des autres voyageurs et vous donnent priorité pour l’enregistrement (malheureusement pas à Roissy !). A IAH, après avoir payé pour vos animaux au même comptoir (vers un comptoir différent de l’enregistrement à Roissy, ensuite vous revenez présenter votre reçu au premier comptoir), vous pouvez les emmener dehors tout près : il y a un espace gazonné où votre chien peut être promené en laisse, faire ses besoins (des sacs de poubelle étant à votre disposition) avant de retourner à l’heure donnée (ou avant si la chaleur et le bruit de la circulation vous tapent un peu sur les nerfs) pour que la cage soit inspectée par un employé avant de mettre votre animal à l’intérieur (à Roissy, on vient chercher vos cages une fois le paiement effectué). J’ajouterai qu’AF n’interdit pas les médicaments comme Continental, utile si vous voulez que votre chien stresse moins et dorme (j’utilise Calmivet, obtenu chez mon véto en France).

Les cages  : Malheureusement, les compagnies aériennes ne louent pas de cages donc il vous faut les acheter et surtout les transporter… Il faut donc prévoir un véhicule assez grand pour mettre cages, animaux, enfants, bagages… Nous louons toujours un modèle genre Espace à Paris et nous démontons les cages après les avoir nettoyées pour y mettre les bagages (les chiens de toute façon n’ayant aucune envie compréhensible d’y séjourner plus longtemps après environ 13 heures dedans). Pensez à acheter des protections pour les cages pour le confort de votre animal et pour faciliter le nettoyage (j’utilise Dryfur à commander sur le Net car non disponible dans les magasins locaux) et prévoir lingettes, Sopalin dans vos bagages.

Prévoyez aussi une gourde d’eau goutte à goutte (disponible chez Petsmart) indispensable car les animaux sont déshydratés surtout en été, à attacher à l’intérieur de la cage (par expérience, elle risque d’être arrachée si mise à l’extérieur). Vous devez aussi mettre des croquettes dans une boite qui se fixe aussi à la cage. Certaines cages ont une boite de rangement sur le dessus : pratique car on peut y mettre copies des papiers et coordonnées ainsi que laisse car vous ne pourrez pas mettre celle-ci dans votre bagage à mains si en métal (valable surtout à Houston car à Paris, votre animal n’ayant pas d’endroit gazon pour aller une fois les bagages enregistrés, il arrivera et restera dans sa cage, la laisse dans votre valise). Prévoir aussi à Paris d’arriver suffisamment à l’avance pour être au comptoir d’enregistrement au moins 2 heures avant (sinon on vous met en « standby » avec vos chiens comme cela m’est arrivé !).

A Paris, on récupère les animaux non pas vers les bagages mais dans un endroit près du contrôle des douanes où tous les objets encombrants (skis, planche de surf, sac de golf etc.) sont déposés. A Houston, cela varie : si vous ne les voyez pas près des tapis roulants (ou n’êtes pas guidés par leurs aboiements comme nous !), demandez au personnel. Vous devez bien sûr passer dans la zone rouge « à déclarer » et présenter les papiers au cas où on vous les demanderait.

Mes chiens ayant 5 ans, j’espère qu’ils vont pouvoir voyager encore de nombreuses années : c’est une expérience stressante pour tous mais nous n’avons pas le choix : il vaut mieux 14 heures dans un avion que plusieurs semaines dans un chenil, impensable pour nous surtout au Texas avec la chaleur ambiante… (nous préférons un « petsitter » pour de courtes absences, ayant installé une ouverture « dog flap » sur la porte donnant sur le jardin) et finalement le voyage revient moins cher. Retrouver leur région natale vaut bien tout ce désagrément… surtout une fois arrivés à bon port !

Bon voyage avec vos animaux. Restez zen pour ne pas leur communiquer votre stress !
Anne-Marie Martin (avril 2010)